Le Banquet

Voici un film québécois de 2012… oups, non, 2008. Inspiré par la grève étudiante de 2005.

This Québec film is from 2012… oops, no, 2008. It’s based on the student strike in 2005. If you want to see what the streets of Québec looks like today through a cinematic lens… check this out.

We don’t need fees in Education

The song still rings true today, here in Quebec and all around the world. This is the Chorale du Peuple, an Occupy Montreal working group, singing on April 22nd amongst hundreds of thousands of people marching on Earth Day.

#27M: ONE YEAR LOOKING FOR JUSTICE

May 27th 2011 at Catalunya Square there was a violent attempt of eviction
which fortunatelly failed . The excuse the police used was the cleaning of
the place were a camp was stablished since May 16th. Police took away
computers and personal belongings, as well as documents and data. The
images and recordings of police brutality against a massive and peaceful
protest were spread around the world. Some of the people who were hurt
during the police action took a collective legal action against Felip Puig,
the Catalan Home Office ouncillor, in charge of security in Catalunya. But
the Catalan justice concluded that the police’s action was “balanced” and
filed the suit, rejecting it even though they had only watched 20% of the
recordings presented as a proof. A silent demonstration with candels
happened on March 7th as an answer to that court’s desition.

One year after the eviction, people joined again in Catalunya Square asking
for justice. The manifesto claimed that in one year it is obvious that not
only there are budget cuts, but also a lot of rights are being taken away:
Lots of police resources are destinated to repress protesters while
disattending security. Besides this, the police action is most of the time
out of the law: they don’t show identification, they are using forbiden
materials and weapons, and spreading pictures of protesters to identify
them and criminalize the social movements.
With a white board in the background, people were appearing in front
showing the messages that they had written themselves, messages condemning
the police action and the impunity, messages asking for justice.

In the afternoon, two experts prepared a workshop on peaceful resistance.
The aim was to let everyone know their rights when in front of the police
and to give some advice about what to do during an arrest, identification,
search and so on. The call claims “We’ve lost the fear and our best weapons
are solidarity and mutual support”.
Later, at night, people concentrated again in Catalunya Square to watch
some videos of that day and play an audio which is a recording of several
conversations between riot police during the eviction.

The lawyers in charge of the cause appealed to an upper organism, the
Provincial Court. After one year of looking for justice, everyone keeps
waiting for an answer from the Judiciary.

*LINKS:*

– The Som27M call: http://som27m.wordpress.com/2012/05/24/un-any-despres/
[CAT&ES]

500,000 say ‘fuck you’ to emergency protest bill!

On Feb 21st, in protest against an 80% increase in tuition, 36,000 students, or roughly 9% of Quebec’s university system, stopped going to class. By March, nightly demonstrations began. Students started pinning red squares to their clothes because increasing tuition will land them “squarely in the red.”
Today is the 100th day of students striking and reports indicate that between 300,000-500,000 people are currently demonstrating in the streets of Montreal. Solidarity marches occurred in cities such as New York City and Paris.

Click here for the whole article with photos!.

Objet : Réflectivisme : culture de résistance, Montréal, le 25-27 Mai 2012

Objet : Réflectivisme : culture de résistance, Montréal, le 25-27 Mai 2012

Communiqué de presse – Pour diffusion immédiate
le 16 mai 2012

Réflectivisme : culture de résistance, Montréal, le 25-27 Mai 2012
Un symposium pour le ré-invention des communautés par la transformation sociale.

Du 25 au 27 mai 2012, les 7Castors, un collectif d’artistes engagéEs organisent un symposium pour le ré-invention des communautés par la transformation sociale à l’Université Concordia et au « Le Champ des Possibles, » l’espace vert du Mile End. Cet évènement est gratuit et ouvert au grand public.

Séminaires bilingues sur 4 thèmes en débat : Les arts et la crise financière ; La résistance créative ; La technologie, le courant dominant et les médias sociaux ; La réappropriation du bien commun. ( * Voir la suite du document pour plus d’informations.)

L’événement sera informel et prendra forme autour de petits groupes de discussion traitant de divers enjeux de société. Les groupes de discussion seront guidés par des facilitateurs-trices, afin d’encourager une plus ample participation du public.

Et si nous resserrions les liens entre l’engagement citoyen et l’action artistique ? Lors de cette fin de semaine, se tiendront divers événements, actions et discussions participatives afin de stimuler l’imagination, le réseautage et la consolidation des mouvements de résistance créative à Montréal et à travers le Québec. La réflexion collective, les débats d’idées et le partage des expériences sont au coeur de notre initiative.

Né d’une rencontre lors du Comité Arts et Culture d’Occupons Montréal, et inspiré d’un évènement à Brooklyn, ce symposium s’offre comme un appel à la communauté : tout citoyenNE est appelé à nous rejoindre. Occupons l’imaginaire collectif !

7Castors est un collectif d’artistes engagéEs: performeurEs, écrivainEs, peintres, cinéastes, danseurs-euses, sculpteurEs, comédienNEs, musicienNEs et poètes.

– 30 –

Pour plus d’information : Facebook : 7Castors/7Beavers
7castors7beavers.wordpress.com
7CASTORS@gmail.com

PROGRAMME
Vendredi, 25 Mai, 19h
École des affaires publiques et communautaires, Université Concordia.
2149 Mackay, metro Guy-Concordia.
Soirée d’ouverture, Commentaires et critiques sur le post « Occupons » et sa réinvention dans le contexte de la grève étudiante et les mouvements sociaux au Québec.
Présentation par Anna Kruzynski, Université Concordia, Michelle Hartman, Université McGill
Pascale Brunet, UQAM.

Samedi, 26 Mai, 10h à 16h
« Le champ des possibles » quartier du Mile-End, espace vert revendiqué à l’est de de Gaspé, coin Saint-Viateur.
*En cas de pluie, la rencontre sera relocalisée, à surveiller sur notre site internet.
Rencontres informelles sur les thèmes de discussions.

Dimanche, 27 Mai, 11h à 16h
Retour à la École des affaires publiques et communautaires,
Université Concordia, 2149 Mackay, metro Guy-Concordia.
Discussion de fermeture en table ronde.

REFLECTIVISME : Culture de Résistance
Les conversations et les questions du Symposium, 25-27 mai, 2012

LES ARTS ET LA CRISE DU FINANCEMENT
i. Comment adaptez-vous, votre production artistique lors d’une crise économique?
ii. Que vaut l’art lors d’une récession?
iii. Comment pouvons-nous intervenir politiquement et de manière créative durant une crise économique?
iv. Comment se libérer de notre dépendance au marché et progresser ve solidarité?

RÉSISTANCE CRÉATIVE
i. Qu’est-ce que la Résistance Créatrice ici et maintenant?
ii. Progressons, comment pouvons-nous aller plus loin? Redonnons le pouvoir à l’imagination…
iii. Comment créer un mouvement de culture de résistance?

LA TÉCHNOLOGIE, LE COURANT DOMINANT ET LES MÉDIAS SOCIAUX
i. Comment utilisons-nous la technologie dans notre pratique artistique?
ii. Est-ce que les changements technologiques ont un impact sur l’art de protester?
iii. D’un outil à une arme ; comment pouvons-nous utiliser, à notre avantage les technologies dominantes dans notre lutte?

LA RÉAPPROPRIATION DU BIEN COMMUN
i. Quelle est la spécificité d’un espace commun ou collectif par rapport à un espace public?
ii. Quels modes de régulation pour la gestion des espaces communs?
iii. Quelles leçons tirer du mouvement Occupons ? Quel avenir pour ce mouvement?

Mai 22: 100 jours en greve

FRANÇAIS :

Manifestation nationale «100 jours de la Grève des étudiantes/iants du Québec, de mépris et de résistance»
Montréal, le mardi 22 mai 2012, à 13h00, à la Place des Festivals, au coin des rues Président-Kennedy et Saint-Urbain (Métro Place-des-Arts)

1) pour commémorer le 100e jour de la grève juste, héroïque, historique des étudiantes/iants du Québec;
2) pour protester contre les politiques des capitalistes et de leur État, leur refus de négocier, leurs tentatives de diviser les étudiantes/iants, de briser leur mouvement démocratique, l’utilisation par l’État de mensonges, de provocations et de violence policière pour interdire chaque manifestation, les ordres donnés à la police d’utiliser des armes, qui ont causé des blessures irréparables à quelques manifestantes/ants .
3) pour protester contre le projet de loi 78, que le gouvernement Charest veut faire adopter.
Le projet de loi 78 a été décrit comme étant «un véritable manifeste contre les libertés fondamentales de tous les citoyens québécois».
S’il est adopté, ce projet de loi deviendrait une loi qui abolirait trois garanties démocratiques : la liberté d’expression, la liberté de réunion, la liberté d’association.
Nous serons des milliers à manifester mardi prochain, au 100e jour de la grève des étudiantes/iants du Québec!
Non au projet de loi 78 du gouvernement Charest!
ENGLISH:

National Demonstration “100th Day of the Quebec Students’ Strike, of Contempt and of Resistance”
Montreal, Tuesday, May 22, 2012, at 1 P.M., at Place des Festivals, at the corner of President Kennedy and Saint-Urbain (Metro Place des Arts)

1) to commemorate the 100th day of the just, heroic and historical Quebec Students Strike;

2) to protest against the policies of the capitalists and their State, their refusal to negotiate, their attempts to divide the students, to break their democratic movement, the use by the State of lies, provocations and police violence to ban every demonstration, the orders givent to the police to use weapons, which caused irreparable damage to some protesters.

3) to protest against Bill 78, that the Charest government wants to adopt.
Bill 78 has been described as “a manifesto against the fundamental freedoms of all Quebecers.”
If passed, this bill become a law that would abolish three democratic guarantees: freedom of expression, freedom of assembly, freedom of association.

We will be thousands to demonstrate on the 100th day of the Quebec Students’ Strike. No to Bill 78 of the Charest government!

Document :

Projet de loi 78 : Un véritable manifeste contre les libertés fondamentales de tous les citoyens québécois
Bill 78: A real manifesto against the fundamental freedoms of all Quebecers
Proyecto de Ley 78: Un verdadero manifiesto en contra de las libertades fundamentales de todos los quebequenses
Projeto de lei 78: Um verdadeiro manifesto contra as liberdades fundamentais de todos os quebequenses
Date: Fri, 18 May 2012 08:14:21 -0400
Subject: Projet de loi 78 : Un véritable manifeste contre les libertés fondamentales de

http://www.juripop.org/medias/nouvelles/projet-de-loi-78-un-veritable-manifeste-contre-les-libertes-fondamentales-de-tous-les-citoyens-quebecois/

Projet de loi 78 : Un véritable manifeste contre les libertés fondamentales de tous les citoyens Québécois

Posté par admin • 18 mai 2012 • Version imprimable
COMMUNIQUÉ
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
Projet de loi 78 : Un véritable manifeste contre les libertés fondamentales de tous les citoyens Québécois
Québec, 18 mai 2012 – La Clinique juridique Juripop dénonce à la fois l’esprit et les effets du projet de loi 78 qui créer une forme de criminalisation du droit de manifester en plus de bafouer les libertés fondamentales protégées par les Chartes canadienne et québécoise des droits et libertés, notamment en reniant trois garanties de notre société libre et démocratique; les libertés d’expression, de réunion pacifique et d’association. Les avocats de la Clinique travaillent actuellement à bâtir la contestation judiciaire de la future loi.
En effet, le projet de loi 78 prive les Québécois de leur droit de manifester pacifiquement leurs opinions à l’endroit qu’ils désirent et interdit tout type d’exercice spontané de la liberté d’expression ou de réunion pacifique. Donnant également le pouvoir à une institution d’enseignement de détruire une association étudiante en lui enlevant unilatéralement le droit de percevoir des cotisations étudiantes, ce document ramène le Québec des décennies en arrière et va à l’encontre de tous les droits qui devraient normalement découler de la vie associative.
« Il s’agit d’un projet de loi dont les mesures sont discrétionnaires et ne pourront être appliquées autrement qu’arbitrairement. Qui décidera si un groupe de dix personnes ou plus contrevient à la loi ? Dans quelles circonstances ? Pour quelle cause ? De quel âge ? Ce projet de loi ne vise pas qu’à assurer le libre accès aux établissements d’enseignement. Il interdit les manifestations à moins de cinquante mètres de tous les lieux de savoir québécois, renie l’autonomie des universités, renverse le fardeau de preuve, et menace les étudiants et tous les québécois d’amendes pouvant s’élever jusqu’à 250 000 $. Le tout en reniant la fonction première ainsi que le rôle des associations étudiantes et en transformant ni plus ni moins chaque citoyen, étudiant ou parent en policier», a déclaré Marc-Antoine Cloutier, président fondateur et directeur général de la Clinique juridique Juripop, un organisme militant pour un meilleur accès à la justice et la progression du droit.
La position du Barreau du Québec
La Clinique juridique Juripop salue et rappelle la plus récente position du Barreau du Québec qui, sans détour, invite le gouvernement à retourner à la table des négociations plutôt que de forcer l’adoption d’une loi spéciale, et ce en tout respect des cours de justice québécoises. Elle est également heureuse de lire les propos du Barreau qui souhaite travailler sur un nouveau cadre législatif inspiré des règles prévalant en matière de droit du travail. « Plutôt que d’agir comme si les associations étudiantes n’avaient jamais existé, suspendre la session de milliers d’étudiants et fragiliser encore davantage le climat social, le ministre de la justice devrait prendre ses responsabilités et agir comme protecteur des libertés civiles inscrites dans la Charte des droits de la personne dont il a la responsabilité, »a conclu M. Cloutier.
Contestation judiciaire
Plus de cinq professeurs de droit et une dizaine d’avocats, mandatés par les fédérations étudiantes collégiale et universitaire, ont travaillé sans relâche cette nuit et continueront aujourd’hui, aux côtés de l’équipe de la Clinique juridique Juripop et de Me Félix-Antoine Dumais-Michaud, afin d’être en mesure de s’adresser rapidement aux tribunaux suivant l’adoption de la loi spéciale. Chaque citoyen est également invité à prendre part à cette vaste contestation par l’entremise du site Internet www.loi78.com
-30-
Les avocats de la Clinique juridique Juripop ont représenté de nombreuses associations étudiantes mises en cause dans les récentes demandes d’injonctions. Ils agissent par ailleurs directement sur les campus afin de favoriser leur respect. L’organisme milite depuis 2009 pour un meilleur accès à la justice.

Prend 15 minutes pour crier!

CASSEROLES DU QUÉBEC, UNISSEZ-VOUS !

Nos casseroles contre la loi spéciale !

Tous les soirs, à 20 h, pendant 15 minutes, munissez-vous d’une casserole ou de tout autre objet pouvant faire du bruit et tapez dessus avec toute la rage que cette loi spéciale fait naître en vous !

Dans des circonstances où la dictature chilienne a limité les attroupements illégaux à tout regroupement de plus de 4 personnes, les citoyens chiliens ont utilisé ce moyen pour exprimer leur colère. Inspirons-nous d’eux !

SI VOUS ÊTES CONTRE CETTE LOI SPÉCIALE, FAITES DU BRUIT !

Non au Plan Nord: occupons-nous du sud. Samedi le 19 mai 2012.

Bonjour à vous,

Le Mouvement québécois pour une décroissance conviviale vous convie à une grande marche lente, créative et libératrice, ce samedi 19 mai 2012.

Cette marche, qui accompagne la clôture du Colloque international sur la décroissance aux Amériques, a comme objectif principal de s’opposer au Plan Nord. Pour ce faire, nous irons dans la joie déposer le Plan Nord dans les eaux du Saint-Laurent ! Nous refusons ces politiques de développement irresponsables. Elles retourneront donc à Québec !

Globalement, nous orientons nos revendications autour des 5 thématiques suivantes : Convivialité – Agriculture urbaine – Transports actifs – Infrastructures collectives – Arts populaires.

La marche partira à 16h du Parc Lafontaine ce samedi 19 mai (rendez-vous devant le restaurant au centre du Parc). Elle se terminera au Vieux Port, où nous déposerons le Plan Nord dans les eaux du Saint-Laurent.

Bienvenue à tous !

Mouvement québécois pour une décroissance conviviale.

JAPPEL 12-15 MAI- Journées d’actions populaires pour un printemps érable et global

APPEL À LA CONVERGENCE DES LUTTES DANS L’ESPACE PUBLIC du 12 au 15 mai, POUR L’ÉLARGISSEMENT DE LA MOBILISATION ÉTUDIANTE VERS UNE MOBILISATION SOCIALE GÉNÉRALE ET CONVERGENTE! Actions simultanées au Québec et dans des dizaines de villes à travers le monde, répondant à l’appel international pour un Printemps global.

JAPPEL 12M15M poursuit les objectifs suivants :

- Passer de la réflexion à l’action : échanger des expériences, des réflexions et des actions

- Favoriser la convergence : créer de réseaux de collaboration aux niveaux local, national et mondial

- Faire partie de la solution : partager, créer et explorer des alternatives/solutions concrètes

- Agir collectivement : Élaborer conjointement des buts communs et des plans d’action pour les atteindre

NOTRE RÉPONSE AU SYSTÈME INHUMAIN DE LA DICTATURE DES MARCHÉS (avec la complicité de l’État), C’EST LA SOLIDARITÉ ET L’AUTOGESTION!

Quatre journées d’activités sont auto-programmées ! Où que vous soyez au Québec, que vous soyez membre d’une organisation ou entre voisins, collègues ou amis, participez aux JAPPEL ! Inscrivez et faites connaître votre action à travers notre outil d’auto-programmation :
http://www.meet up.com/JAPPEL15M/
Site web/ blogue : http://jappel12m15m.wordpress.com/
Facebook : www.facebook.com/M12RevolutionErable